Des mots à dire, des maux à guérir

fleurs de guérison

Du corps trahison au corps d'actions

Lorsque la maladie apparaît dans la vie d’une personne, c’est une inquiétante étrangeté qui se manifeste face au réel d’un corps se plaçant ni dans la vie, ni dans la mort. C’est une entrée dans des identifications imaginaires ainsi que symboliques dont la perte de repères corporels est inévitable et dans laquelle la personne se trouve face à une perte de soi, une dépersonnalisation.

 

Le corps acteur principal de l’existence humaine est le garant de notre vie, de la naissance à la mort. C’est par lui et en lui que l’on s’inscrit dans le monde et que l’on fait la rencontre d’autrui. Tout être est à la fois un corps physique projeté au-dehors dans le monde et  un corps psychique nous renvoyant au-dedans de notre être. Dans la vie le corps dans sa globalité s’engage, il est convoqué à vivre, à se mouvoir, à s’investir, s’impliquer. il est l’empreinte singulière qui permet à chacun d’exprimer son style. Il active la notion de confiance, grâce à la connaissance et au savoir-faire que nous avons acquis par le passé et qui se réactive. 

 

Lorsque la maladie apparaît, elle crée une faille, une dysharmonie, les appuis  du corps viennent à manquer. Le corps ne va plus de soi en tout cas dans l’idée que l’on peut sans faire. Le désordre annoncé plonge parfois dans une perte identitaire, une rupture avec l’image fantasmée, d’une identité qu’il s’était crée. Ce corps dont la loyauté s’est effondrée entraînant une perte de confiance ,des troubles de l’image corporelle induits par la maladie et ses thérapeutiques mutilantes vont engendrer des blessures tant physiques que narcissiques chez les personnes. Cela pose la question d’une métamorphose voire une Metanoia annoncée, de l’identité corporelle et psychologique. 

 

La mutilation corporelle symbolise toute la souffrance physique et psychique des personnes et renvoie à diverses problématiques : deuil, castration, réparation, image spéculaire. Comment nous inspirer de l’huitre en se débarrassant du sable qui agresse pour le transformer en perle. Vivre l’espace créatif en soi, vive le pouvoir de transcender, transformer et comme le disait Sénèque “d’apprendre à danser sous la pluie” 

À Propos de Samantha MILLIOZ
À Propos de Samantha MILLIOZ

Samantha Milloz, Art-thérapeute Diplômée d'État à Annecy, vous aide à renouer un dialogue avec vous-même et autrui.

Me Contacter

Poster un commentaire